LA CHAMBRE IMPLANTABLE

np13Une chambre implantable ou CIP (chambre implantable percutanée) ou CCI (cathéter à chambre implantable) ou PAC (Port-a-Cath) ou CPV (chambre de perfusion veineuse) est reliée à un cathéter.

Elle se présente sous la forme d’une petite boîte fermée par une membrane, à laquelle est raccordé le cathéter. Elle est posée au bloc opératoire sous anesthésie locale ou générale et le début de sa technique de mise en place est la même que pour le cathéter veineux central. On utilise de la même façon une veine profonde. La différence se situe au niveau de la sortie cutanée qui sera utilisée pour les branchements. Elle est implantée sous la peau mais reste palpable et un peu visible. Après un contrôle radiologique, elle est utilisable immédiatement.

Les branchements sur CIP se font en stérile total comme le cathéter central. La différence réside dans le fait qu’on pique la peau à l’aide d’une aiguille spécifique (Huber) afin de perforer la membrane souple de la chambre et non de visser l’extrémité de la tubulure au cathéter. Lors de la mise en route du branchement, la perfusion va remplir la chambre et se diriger vers le cathéter. L’aiguille est maintenue en place par un système de bande adhésive puis le tout est recouvert d’un pansement protecteur.

En dehors des temps de branchement, la CIP étant sous la peau, à la différence du cathéter central, il n’est pas nécessaire de mettre un pansement puisque la peau protège le système. On peut ainsi se doucher ou se baigner sans risque infectieux. Cette technique est utilisée aussi bien à l’hôpital qu’à domicile.