LE CATHÉTER VEINEUX CENTRAL

np06Le cathéter veineux central est utilisé pour la nutrition parentérale au long cours. C’est un cathéter mis en place dans le système veineux profond. Il démarre de la veine sous-clavière ou de la veine jugulaire ou de la veine fémorale pour finir le plus loin possible dans les veines caves supérieures ou inférieures ou même jusqu’au cœur au niveau de l’oreillette droite. Il existe plusieurs types de cathéter, en polyuréthane ou en silicone, avec une ou plusieurs voies extérieures.

Le cathéter veineux central peut être simple ou en partie tunnellisé. Dans le cas d’un cathéter tunnellisé (type Broviac), celui-ci est inséré en voie profonde. Il suit ensuite un trajet sous-cutané pour s’éloigner du point d’entrée cutané extérieur (tunnel). Puis il est fixé sur la peau à un endroit pratique pour les soins. Par exemple, pour un cathéter en voie jugulaire droite, on va faire ressortir la partie extérieure au niveau du haut du thorax à droite.

Au point de sortie cutanée, le cathéter est fixé à la peau par des points de sutures, par l’intermédiaire d’une ailette. Certains cathéters tunnellisés n’ont pas besoin de point de suture pour leur fixation cutanée car ils possèdent un manchon ou cuff qui les maintiennent en place et évite en partie les infections extérieures.

Le cathéter veineux central est posé au bloc opératoire, en milieu stérile, par un chirurgien ou médecin anesthésiste, en principe sous anesthésie générale, surtout en pédiatrie. Quand il est mis en place sous anesthésie locale, le patient est sédaté légèrement. Une fois en place et après un contrôle radiologique, il est utilisable immédiatement.

Les branchements sur cathéter central sont effectués en stérile total avec du matériel stérile à usage unique. Ce système de cathéter est utilisé aussi bien à l’hôpital qu’à domicile. Dans ce dernier cas, on commence par s’isoler dans une pièce, fenêtres et portes fermées, dans laquelle on aura désinfecté les surfaces sur lesquelles on va manipuler le matériel.

Pour éviter toute infection aéroportée, on utilise un masque pour toute personne présente dans la pièce. Pour éviter toute infection de contact, on porte une charlotte et des gants. Pour la manipulation on pratique le lavage des mains au savon puis au désinfectant. Ensuite on déballe le matériel stérile et on s’équipe de gants et blouse stérile selon le protocole de l’hôpital. On effectue ensuite toutes les manipulations de branchement ou le débranchement en fonction de la pompe et du protocole.

En cas de problème sur la ligne de perfusion ou sur le cathéter veineux central, on se réfère aux conduites à tenir du protocole et on n’hésite pas à contacter l’hôpital.